Definitions > Accueil

Communauté

Devenir membre

Objectif / subjectif

Objectif : sens usuel : valable pour tous les esprits, et non pas seulement pour tel ou tel individu. Sens philosophique : qui constitue un objet, c’est-à-dire une réalité qui subsiste en elle-même, indépendamment de la connaissance qu’en a le sujet pensant. Sens scientifique : fondé sur une observation impartiale.

Subjectif : sens usuel : individuel, valable pour un seul sujet, en tant que ce sujet juge habituellement les choses selon ses impressions, ses goûts, ses habitudes ou ses désirs. Sens philosophique : qui appartient à la pensée humaine, et à la pensée humaine seulement, par opposition au monde physique et à la nature.

S’il est légitime d’opposer " subjectif " à " objectif " à la lumière des définitions mentionnées plus haut, on peut toutefois noter que la philosophie est justement cette tentative pour penser un lien entre les deux notions. Certes, la connaissance objective (que l’on réduit le plus souvent à la connaissance scientifique) tente de limiter la sphère où l’individu, avec son histoire et ses particularités, intervient. Ainsi les sceptiques grecs ont montré en quoi nos sensations, parce qu’elles varient d’un sujet à l’autre, nous interdisent toute connaissance objective ou vraie. La prise en compte du sujet est donc la ruine de toute prétention à l’objectivité. Pourtant, Kant a montré, dans la Critique de la raison pure, que l’objectivité est l’activité même du sujet, dans la mesure où " nous ne connaissons a priori des choses que ce que nous y mettons nous-même ". Si l’objectivité suppose la référence à un objet que l’on connaît avec certitude, cet objet est en l’occurrence un objet construit, élaboré par le sujet, ce qui signifie qu’il n’y a d’objet que pour un sujet. L’objectif suppose le subjectif, il implique une relation entre un esprit qui connaît et un réel qui l’affecte. D’où deux questions essentielles : à quelles conditions un sujet peut-il connaître un objet ? l’existence du sujet se ramène-t-elle pour autant à cette seule activité de la connaissance objective ?