Definitions > Accueil

Communauté

Devenir membre

Rationnel / raisonnable

Les deux termes renvoient, dans bien des dictionnaires, à la même définition : ce qui est conforme à la raison. On est bien avancé ! On peut néanmoins faire une première distinction à partir des différentes définitions du terme " raison ". Si la raison, c’est la faculté de connaître et de combiner des jugements en vue de la vérité (dimension théorique), est alors rationnel ce qui a pour origine un savoir véritable et certain, savoir en rupture avec la sensibilité (qui fait intervenir la relativité des sens), avec la foi (qui fait intervenir la croyance ou la connaissance révélée) ou avec la superstition (qui fait intervenir les préjugés ou l’ignorance). Mais la raison, c’est aussi la capacité à bien agir (dimension pratique), à discerner le bien et le mal. Ainsi est raisonnable celui qui pense et agit d’une manière qu’on ne peut blâmer, en ce qu’il fait preuve de modération, de mesure ou de bienveillance. Reste à savoir si le bien que l’homme raisonnable vise et réalise est un bien découvert par le seul recours au raisonnement et à la science, indépendamment des circonstances concrètes et particulières. L’homme raisonnable n’est-il pas plutôt toujours un être en situation, à la recherche du bonheur, avec et pour autrui, au sein d’un monde commun, au risque peut-être de s’éloigner d’une démarche scientifique et théorique ? C’est l’enjeu de la morale par provision que Descartes présente dans son Discours de la méthode : elle permet de penser ce passage toujours délicat entre le certain et le probable, au nom de l’exigence de bonheur.