Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Comment rédiger une introduction : un exemple : Y a-t-il de bons préjugés ?

Un exemple : Y a-t-il de bons préjugés ?


Sommaire


I / Qu’allons nous faire ensemble ?

Ce dossier a pour objectif de vous montrer comment aborder un sujet en vous proposant un exemple d’introduction rédigée. Dans les deux dossiers suivants, nous poursuivrons ce travail sur la totalité de la dissertation.
Nous ne souhaitons pas simplement ici vous donner des conseils généraux, mais vous montrer aussi quel travail il est possible de faire sur son brouillon quand on aborde un sujet. Notre but est ainsi de vous accompagner dans la rédaction de vos devoirs.

II / Pourquoi faire une introduction ?

On vous dit toujours qu’il faut commencer une dissertation par une introduction. Certes, mais pourquoi ? Imaginez simplement que vous lisiez un article dans la presse sans savoir pourquoi il a été écrit et de quoi il va parler. Pensez-vous honnêtement que vous auriez envie de le lire ? Ce sera la même chose pour votre dissertation. Il faut que vous donniez envie de lire ce que vous avez écrit.

III / Quel est son but ?

1/ Transformer la question en problème

Les sujets qui vous seront proposés le jour du bac auront la forme d’une question. Il s’agit donc, et c’est un des points les plus importants, de transformer la question en un problème. En effet, toute question n’est pas un problème. Si je demande « Fait-il beau aujourd’hui ? », je pose une question. Pour donner une réponse, il suffit alors de sortir et de constater le temps qu’il fait. La question, en elle-même ne pose pas problème. Un problème est posé quand justement on ne peut pas répondre de manière simple et définitive. Vous pouvez remarquer qu’en français on dit que l’on répond à une question et qu’on résout un problème. La différence entre ces deux verbes n’est pas anodine. Pour être simple, il y a problème quand on peut répondre aussi bien « oui » que « non ». Cela signifie alors que le problème n’est pas résolu et qu’il va falloir le résoudre. Voilà pourquoi nous commençons toujours par vous dire dans nos conseils : « Commencez par vous demander pourquoi on vous pose la question afin de déterminer le problème du sujet ». si on me pose cette question, c’est que la réponse n’est pas si évidente qu’on pourrait le croire. La question pose problème.
Etymologiquement, un problème signifie un obstacle. Votre travail va donc consister à rendre visible cet obstacle. En effet, si on ne voit pas l’obstacle qui est en face de soi, on risque bien souvent de chuter sans comprendre pourquoi. C’est une fois par terre qu’on se retourne et qu’on finit par voir ce qui nous a fait tomber. Mais il est trop tard. Eh bien, face à la question qui vous est posée, il faut éviter de tomber pour se dire après coup « Ah ! Voilà ce qu’on me demandait… ».
Tout le travail de votre introduction va donc consister à rendre visible le problème. Partez du principe qu’il s’agit d’expliquer à quelqu’un qui n’a jamais entendu parlé de la question qu’on vous pose pourquoi elle pose problème.