Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Il y a aussi de la beauté dans les mathématiques

« Les philosophes qui prétendent que les mathématiques ne font aucune place ni au beau ni au bien sont assurément dans l'erreur. Le beau est au contraire l'objet principal du raisonnement de ces sciences et de leurs démonstrations. Ce n'est pas une raison parce qu'elles ne le nomment pas pour dire qu'elles n'en parlent pas, car elles en montrent les effets et les rapports. Les formes les plus hautes du beau sont l'ordre, la symétrie, le défini et c'est là surtout ce que font apparaître les sciences mathématiques. Et puisque ces formes (je veux dire, l'ordre et le défini) sont manifestement causes d'une multitude d'effets, il est clair que les mathématiciens doivent considérer comme cause d'une certaine manière, la cause dont nous parlons, le beau en un mot. »

Aristote, Métaphysique