Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

La méthode nécessaire pour la connaissance

" Mais pour n'être pas sans cesse à s'interroger sur ce que peut l'esprit, et pour qu'il ne se donne point de peines mal placées ou téméraires, il convient, avant de se préparer à connaître les choses en particulier, de s'être demandé avec attention, une fois dans sa vie, de quelles connaissances la raison humaine est capable. Pour y mieux parvenir, il faut toujours, entre des choses également faciles, commencer par étudier celles qui sont les plus utiles.
Cette méthode ressemble donc à ceux des arts mécaniques qui, loin d'avoir besoin du secours des autres, enseignent eux-mêmes comment il faut fabriquer les instruments qui leur sont propres. Si l'on voulait en effet pratiquer l'un d'eux, l'art du forgeron par exemple, sans disposer d'aucun instrument, il faudrait commencer par se servir comme enclume d'une pierre dure ou de quelque bloc de métal non dégrossi, prendre un caillou en guise de marteau, assembler des morceaux de bois en forme de tenailles, et se monter, selon les besoins, un arsenal d'autres instruments de ce genre; ceux-ci une fois préparés, on ne tenterait pas sur-le-champ de forger à l'usage d'autrui des épées ou des casques, ni quelque autre des objets que l'on fabrique en fer; mais avant toute chose on fabriquerait à son propre usage des marteaux, une enclume, des tenailles, et le reste des outils nécessaires. "

Descartes, Règles pour la direction de l'esprit