Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Un acte méchant purement gratuit est impensable

« Le criminel peut commettre son crime, ou en prenant pour maxime une règle considérée comme objective (comme ayant une valeur universelle) ou seulement en faisant une exception à la règle (en s'en affranchissant accidentellement). Or, dans ce dernier cas , il ne fait que dévier de la règle (de propos délibéré, il est vrai) ; il peut détester son crime tout en le commettant, et, sans refuser formellement obéissance à la loi, il cherche seulement à l'éluder. Mais, dans le premier, il rejette l'autorité de la loi elle-même, dont il ne peut pourtant se dissimuler la valeur, pour peu qu'il consulte sa raison, et il se fait une règle d'agir contre elle (...). Autant que nous en pouvons juger, il est impossible aux hommes de commettre un crime par pure méchanceté (un crime entièrement inutile), et cependant (ne fût-ce que comme une simple idée de l'extrême perversité) on ne peut omettre ce cas dans un système de morale. »

Kant, Métaphysique des Mœurs