Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Le mensonge : une question morale

« Il faut voir en quoi consiste le mensonge. Il ne suffit pas de dire quelque chose de faux pour mentir si par exemple on croit ou si on a l’opinion que ce que l'on croit est vrai. Il y a une différence entre croire et avoir une opinion. Parfois celui qui croit sent qu'il sait ignorer tant il y croit fermement. Celui qui en revanche a une opinion estime qu'il sait ce qu'il ne sait pas. Or quiconque énonce un fait que par croyance ou opinion il tient pour vrai même si ce fait est vrai ne ment pas. Il le doit à la foi qu'il a en ses paroles et qui lui fait dire ce qu'il pense il le pense comme il le dit. Bien qu'il ne mente il n'est pas cependant sans faute s'il croit des choses a ne pas croire ou s'il estime savoir ce qu'il ignore quand bien même ce serait vrai. Il prend l'en effet l'inconnu pour le connu. Est donc menteur celui qui pense quelque chose en son esprit et qui exprime autre chose dans ses paroles ou dans tout autre signe. »

Saint-Augustin