Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Le pouvoir du langage

« Discours est un grand tyran qui porte à leur achèvement les actions divines en de microscopiques éléments matériels qui sont perceptibles. Il a la force de mettre un terme à la peur, d'apaiser la douleur, de produire la liesse, et d'inciter à la pitié. C'est ce que je vais maintenant montrer.[...] Je pense que toute poésie est un discours qui possède de la mesure, et je la dénomme ainsi. Ses auditeurs sont pénétrés de la crainte entourée d'un cortège de terreur, de la pitié qui fait verser d'abondantes larmes, de l'idéal qui éveille la nostalgie ; sous l'effet des paroles, l'âme éprouve une passion qui lui est propre à l'évocation des heureuses fortunes et des malheurs propres aux gestes et aux personnes des autres gens. Mais passons maintenant à un autre argument. Les incantations enthousiastes, par le seul moyen de paroles, introduisent en nos âmes le plaisir, et en chassant la peine. Car, en se mêlant à l'opinion dans l'âme, la force de l'incantation l'a charmée, persuadée et transportée par sa magie. Deux arts de magie et de sorcellerie ont été inventés, qui sont les erreurs de l'âme et les faux semblants de l'opinion. »

Gorgias