Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Economie et idéologie

" Les économistes ont une singulière manière de procéder. Il n'y a pour eux que deux sortes d'institutions, celles de l'art et celles de la nature. Les institutions de la féodalité sont des institutions artificielles, celles de la bourgeoisie sont des institutions naturelles. Ils ressemblent en ceci aux théologiens, qui, eux aussi, établissent deux sortes de religions. Toute religion qui n'est pas la leur est une invention des hommes, tandis que leur propre religion est une émanation de Dieu. En disant que les rapports actuels -les rapports de la production bourgeoise- sont naturels, les économistes font entendre que ce sont là des rapports dans lesquels se créé la richesse et se développent les forces productives conformément aux lois de la nature. Donc ces rapports sont eux mêmes des lois naturels indépendantes de l'influence du temps. Ce sont des lois éternels qui doivent toujours régir la société. Ainsi il y a eu de l'histoire, mais il n'y en a plus. Il y a eu de l'histoire, puisqu'il y a eu des institutions de féodalité, et que dans ces institutions de féodalité on trouve des rapports de production tout à fait différents de ceux de la société bourgeoise, que les économistes veulent faire passer pour naturels, et, partant, éternels. "

Marx