Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

La causalité

" Le pain que j'ai mangé précédemment m'a nourri , c'est-à- dire un corps, doué de telles qualités sensibles, était, à cette époque, doué de tels pouvoirs cachés , mais s'ensuit-il qu'il faille que l'autre pain me nourrisse en une autre époque et que des qualités semblables s'accompagnent toujours de semblables pouvoirs cachés ? La conséquence ne semble en rien nécessaire. Du moins faut-il reconnaître que l'esprit tire une conséquence , qu'il fait un certain pas , qu'il y a un progrès de pensée et une inférence qui réclament une explication. Les deux propositions que voici sont loin d'être les mêmes :"J'ai trouvé qu'un tel objet a toujours été accompagné d'un tel effet et je prévois que d'autres objets qui lui sont semblables s'accompagneront d'effets semblables. "J'accorderai, s'il vous plaît, que l'une des propositions peut justement se conclure de l'autre : en fait, je le sais, elle s'en conclut toujours. Mais si vous insistez sur ce que la conclusion se tire par une chaîne de raisonnements, je désire que vous produisiez ce raisonnement. La connexion entre ces deux propositions n'est pas intuitive. On réclame un moyen terme qui puisse rendre l'esprit capable de tirer une telle conclusion si, en vérité, il la tire par raisonnement et argumentation. Quel est ce moyen terme ? Il me faut l'avouer, cela dépasse ma compréhension."

Hume