Dossiers > Accueil

Communauté

Devenir membre

Les mots expriment des idées et non la réalité des choses

"Mais quoique les mots, considérés dans l'usage qu'en font les hommes, ne puissent signifier proprement et immédiatement rien autre chose que les idées qui sont dans l'esprit de celui qui parle, cependant les hommes leur attribuent dans leurs pensées un secret rapport aux autres choses. Premièrement, ils supposent que les mots dont ils se servent sont signes des idées qui se trouvent aussi dans l'esprit des autres hommes avec qui ils s'entretiennent. Car, autrement, ils parleraient en vain et ne pourraient être entendus si les sons qu'ils appliquent à une idée étaient attachés à une autre idée par celui qui les écoute, ce qui serait parler deux langues. Mais, dans cette occasion, les hommes ne s'arrêtent pas ordinairement à examiner si l'idée qu'ils ont dans l'esprit est la même que celle qui est dans l'esprit de ceux avec qui ils s'entretiennent. Ils s'imaginent qu'il leur suffit d'employer le mot dans le sens qu'il a communément dans la langue qu'ils parlent, ce qu'ils croient faire, et dans ce cas ils supposent que l'idée dont ils le font signe est précisément la même que les habiles gens du pays attache à ce nom là. En second lieu...les hommes supposent que leurs paroles signifient aussi la réalité des choses."

Locke