Résident fiscal en Andorre : une fiscalité avantageuse

Dans les montagnes des Pyrénées, entre la France et l’Espagne, se trouve la principauté d’Andorre. Ce petit territoire offre de nombreux avantages pour ceux qui souhaitent y séjourner ou même s’y installer. Parmi ces avantages, on peut notamment citer le statut de résident fiscal andorran, permettant de bénéficier d’une fiscalité particulièrement attrayante.

Les atouts du statut de résident fiscal en Andorre

Ce statut permet aux personnes qui décident de s’établir en Andorre de profiter de diverses mesures fiscales favorables. Par exemple :

  • Une taxation maximale sur les revenus personnels à seulement 10%, avec un taux d’imposition inférieur pour les revenus plus modestes
  • Un impôt sur les sociétés plafonné à 10%, avec une exonération totale des bénéfices réalisés en dehors du territoire andorran
  • Aucun droit de succession ni de donation à payer
  • L’absence de taxe sur la fortune

Ainsi, devenir résident fiscal en Andorre peut être particulièrement intéressant pour les entrepreneurs et investisseurs qui souhaitent optimiser leurs revenus et leur patrimoine.

Quelles conditions pour obtenir le statut de résident fiscal andorran ?

Pour prétendre au statut de résident fiscal en Andorre, certaines conditions doivent être remplies :

  1. Disposer d’un logement sur le territoire andorran, que ce soit en tant que propriétaire ou locataire
  2. Séjourner en Andorre au moins 183 jours par an, soit la majorité de l’année
  3. Avoir au moins un membre de sa famille immédiate (conjoint ou enfant) qui réside également en Andorre

Il est important de noter qu’en fonction de l’activité professionnelle exercée, des critères spécifiques peuvent s’appliquer. Par exemple, les travailleurs indépendants devront prouver qu’ils exercent leur activité principalement en Andorre et que celle-ci génère suffisamment de revenus pour subvenir aux besoins du foyer. Les dirigeants d’entreprises implantées en Andorre devront quant à eux posséder une participation significative dans la société et/ou y exercer des fonctions managériales.

Les différentes catégories de résidents fiscaux en Andorre

Résidents sans activité lucrative

Pour ceux qui souhaitent s’installer en Andorre sans y travailler, il est possible d’obtenir un permis de résidence sans activité lucrative. Cela concerne principalement les retraités et les personnes disposant de ressources financières suffisantes pour subvenir à leurs besoins sans avoir recours à un emploi. Dans ce cas, il faudra investir un montant minimum de 400 000 € dans le pays (immobilier, entreprise locale, dépôt bancaire, etc.) et disposer d’une assurance maladie couvrant l’ensemble des membres du foyer.

Résidents avec activité lucrative

Les personnes qui souhaitent travailler en Andorre peuvent également prétendre au statut de résident fiscal. Pour cela, il leur faudra obtenir un contrat de travail auprès d’une entreprise andorrane ou créer leur propre structure professionnelle sur place. Les revenus générés par cette activité devront permettre de subvenir aux besoins de la famille et d’être à jour de ses obligations fiscales envers l’Etat andorran.

Démarches pour devenir résident fiscal en Andorre

Pour entamer les démarches en vue d’obtenir le statut de résident fiscal en Andorre, plusieurs étapes sont nécessaires :

  1. Trouver un logement et établir sa résidence principale en Andorre (achat ou location)
  2. Fournir les documents justificatifs requis, tels que passeport, certificat de naissance, casier judiciaire et attestation bancaire
  3. Démontrer que l’on répond aux critères de séjour suffisant en Andorre (plus de 183 jours par année)
  4. Souscrire une assurance maladie adaptée aux exigences locales
  5. Si nécessaire, investir le montant minimum requis dans des actifs andorrans (pour les résidents sans activité lucrative)

Il est recommandé de faire appel à un professionnel spécialisé en droit fiscal andorran pour vous accompagner dans ces démarches et vous assurer que toutes les conditions sont réunies pour obtenir le statut souhaité. Papers est une société spécialisée dans la création de société et l’obtention de résidence en Andorre.

Les obligations des résidents fiscaux en Andorre

Une fois le statut de résident fiscal obtenu, il convient de respecter certaines règles afin de conserver ce précieux sésame :

  • Séjourner au moins 183 jours par an en Andorre (les absences temporaires ne devant pas dépasser un an)
  • Continuer à remplir les critères qui ont permis d’accéder au statut, notamment en termes de revenus et d’investissements
  • Déclarer ses revenus auprès de l’administration fiscale andorrane et s’acquitter des différents impôts applicables
  • Renouveler régulièrement son permis de séjour selon les échéances prévues

En suivant scrupuleusement ces consignes, il sera possible de profiter pleinement des avantages fiscaux offerts par la principauté d’Andorre. La qualité de vie dans ce pays montagnard, sa sécurité et sa proximité avec la France et l’Espagne contribuent également à faire de l’Andorre une destination de choix pour les personnes désireuses d’optimiser leur fiscalité.